La joëlette et le club de rugby brestois

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     Sous la présidence de Maxime AUBERT, La " Brest Université Club Rugby" a décidé de réitérer l'expérience de l'année dernière ( projet "échappée belle" - Keremma - 2014 ) et d'accompagner des résidents de Kerlivet dans un paysage inconnu et impossible en fauteuil électrique.

     Le choix a été fait de visiter l'île Wrac'h, près de Plougerneau. A cause du mauvais temps, la sortie a été reporté plusieurs fois et le choix a été d'y aller le samedi 20 juin.

 

 

 

 

 

     Les participants, qui sont installées dans des joëlettes, partent accompagnés de plusieurs rugbymens-porteurs.

    Pour la partie historique, nous avons appris que l'’invention de la Joëlette revient à un accompagnateur en montagne, Joël Claudel, qui voulait pouvoir continuer à emmener en balade Stéphane, son neveu myopathe. Cet appareil de transport ne comporte qu’une seule roue ce qui lui permet de se faufiler dans les sentiers même les plus étroits.
 

     De plus, nous avons appris l'histoire du rugby par les membres du club : une construction entre la soul du moyen-âge et la ville de Rugby. 

 

 

 

 

 

 

 

     Arrivé sur l'île, c'est l'heure de se poser, de discuter et de prendre le gouter composer de crêpes au caramel de beurre salé.

  Le phare de l’île Wrac’h est un édifice de granit construit en 1845. Il est composé d’une tour carrée et d’une maison d’habitation. L’île Wrac’h est accessible à marée basse à pied par l’estran trois heures avant la marée et trois heures après la marée basse.

     Ce phare appartient à une combinaison de quatre feux permettant l’accès à l’Aber Wrac’h. Autrefois, l’alignement avec un feu apposé sur le clocher de l’église du Plouguerneau offrait aux navigateurs l’accès à l’Aber Wrac’h. Depuis 1869 et la mise en service du phare de Lanvaon, l’alignement sur ce dernier permet l’accès au Grand Chenal.

 

 

 

     Pour l'histoire, nous avons appris que l'île était et est encore un lieu druidique pour la réalisation de certains rituels traditionnels, surtout en période de solstice d'été ou d'hiver.

     Des menhirs, dont le célèbre menhir ennoyé de Menozac'h ( pierre du chef de famille), laisse des traces dans l'estran de légendes encore présentes comme celle de la" ville de tolende".